Il faut sauver l’OMS !

Il faut sauver l’OMS !

Alors que l’épidémie du Coronavirus s’abat sur tous les pays du globe et nécessite de développer toutes les coopérations, entre les États, entre institutions et les initiatives citoyennes pour stopper la pandémie.e président des USA annonce la suspension de ses contributions financières à l’OMS (400 millions d’euros) en accusant cette institution de l’Onu d’être responsable de la gravité de la pandémie pour ne pas l’avoir annoncée suffisamment tôt.

Ceci au moment où le Secrétaire général des Nations Unies a lancé un plan mondial pour lequel il sollicite des financements à hauteur de 2 milliards de dollars afin de lutter contre le Covid19.

Cette décision n’est une diversion inacceptable pour masquer que c’est pour une large part sa politique qui a conduit aujourd’hui à la situation catastrophique que connait en particulier New York.

Pour rééquilibrer la trop forte dépendance de l’OMS aux financements privés.le Mouvement de la Paix demande que tous les pays, et notamment les plus riches, UE, Japon, France ré-augmentent leurs cotisations d’État. Il a lancé une pétition  en ce sens.

Vaccin, sérum et médicaments contre le covid 19 :  Solidarité d’abord !

Le vaccin, le sérum ou les médicaments à venir contre le COVID19 ne doivent pas être un objet de spéculation. Certes ces outils indispensables de lutte contre la pandémie ont un coût. Ce coût
doit intégrer les frais de recherche et de production.

Mais la coopération entre laboratoires doit prévaloir sur la tentation de la compétition.
Pour cela les pouvoirs publics doivent assurer le pilotage et le contrôle de la production et la distribution au meilleur coût.

Lire la suite

Sanctionné pour avoir prescrit l’utilisation de masques à des aides à domicile

Sanctionné pour avoir prescrit l’utilisation de masques à des aides à domicile

Depuis le 15 avril Anthony Smith, un inspecteur du travail de la Marne, ancien secrétaire général de la CGT-TEFP (travail emploi formation professionnelle), membre de son bureau national et représentant des inspecteurs du travail ne peut plus exercer sa mission.

Pourquoi ? ll a été mis à pied par la Ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Que lui reproche-t-on ? D’avoir prescrit l’utilisation de masques pour les aides à domicile, tout en adressant régulièrement des lettres de rappel de la règlementation aux entreprises de son secteur. En réalité, Anthony Smith a simplement fait son travail : protéger les salariés.

La décision de la Ministre du travail est proprement honteuse !

A l’initiative de l’UFCE-CGT, une tribune dans Libération, signée par plus de 150 personnalités politiques, syndicales et associatives, dont notre président Michel Jallamion , interpelle la ministre Perricaud.

Lire la suite

Maintien du service public postal en Haute Saône

Le Comité de Vigilance pour le Maintien des Services Publics de Proximité de Haute Saône s’est adressé e à Préfète de Haute Saône pour qu’elle intervienne auprès de La Poste pour que soit assuré un service minimum au plus proche des besoins. 

Le collectif constate que de nombreux usager.e.s n’ont plus accès à leurs bureaux de poste particulièrement dans les secteurss ruraux. Ce qui pose un sérieux problème, notamment pour les personnes obligées de faire des retraits en espèces et des objets mis en instance.

Le collectif interroge la Poste sur la possibilité d’avoir une ouverture au public dans ces bureaux d’au moins une ou deux journées par semaine. Il souligne qu’en cette période de pandémie, difficile pour tou-te-s, ne pas bénéficier de cette possibilité est un souci supplémentaire pour beaucoup de citoyen-ne-s souvent fragiles dans notre monde rural. Pour le comité il est bien évident que toutes les mesures doivent être prises pour assurer la préservation de la santé tant du personnel de La Poste que des usager.e.s.

Pour le comité une priorisation des besoins essentiels doit être de mise : une organisation adéquate, une distribution de matériel de protection, notamment des masques, et des rappels constants des mesures barrières doivent impérativement accompagner les ouvertures de bureaux.

COVID 19 : quelles solidarités pour les plus pauvres et les plus précaires ?

La «mondialisation», c’est aussi celle des plus pauvres, des plus précaires, des sans abri, en première ligne des femmes seules avec enfants, sans oublier les étrangers et étrangères sans Papiers et déboutés du droit d’asile enfermés dans les Centres de Rétention Administrative (CRA). Tous sont la proie du cyclone dévastateur COVID-19 dont l’intensité est directement liée aux politiques d’austérités menées.

Migrants, sans papiers, SDF se réfugient dans des parkings, dans des buissons, tandis que le gouvernement donne 300 milliards aux plus grandes entreprises. Comment peuvent-ils se protéger avec des services publics hospitaliers et de préventions totalement dépassés, malgré l’abnégation de ses fonctionnaires, à cause des coupes budgétaires successives.

La réalité c’est : 113 000 lits fermés, un plan de casse qui continue à Paris comme à Nancy, des associations à qui l’on ne donne même pas les moyens de pallier les manquements d’un gouvernement défaillant.

Comment se protéger quand vous êtes dans de véritables foyers épidémiologiques comme au CRA du Mesnil- Amelot en Seine-et-Marne où une catastrophe sanitaire est en train de se produire ? Comment justifier l’enfermement d’innocents, parfois jusqu’à 90 jours ? Leur liberté immédiate et contrôlée sanitairement est indispensable.

Pour les sans-abri, la Convergence exige, elle aussi, la réquisition immédiate des hôtels, des logements et des bâtiments vides.

Les protestations sur les réseaux sociaux, les solidarités locales et les applaudissements font chaud au cœur mais il faut aller plus loin : Ce qui est en cause ce sont les politiques nationale et européenne d’austérité qui mettent en péril TOUS nos services publics et TOUTES nos solidarités.

Priorité à la sécurité sociale, la protection sociale, la santé, les Services Publics, la solidarité. Toutes et tous ensemble pour le revendiquer !

COVID 19: Alsace, Ile-de-France… même politique, même résultat !

COVID 19: Alsace, Ile-de-France… même politique, même résultat !

On entend M. Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance Publique / Hôpitaux de Paris (AP/HP) sonner l’alarme : l’Ile-de-France serait sans tarder dans la même situation sanitaire que l’Alsace. La faute à qui ?

M. Hirsch oublie de préciser qu’il maintient ses plans de retour à l’équilibre budgétaire.

La réduction des moyens, de lits, la fermeture d’établissements sont toujours d’actualité. Pourtant, les syndicats, les médecins l’ont alerté depuis longtemps.

Lire la suite

Privatisation d’Aéroports de Paris : projet « suspendu » !

Privatisation d’Aéroports de Paris : projet « suspendu » !

Au nom de la « Bourse » .nous dit on, mais c’est le fruit de la mobilisation citoyenne

La chute des cours des bourses des valeurs a opportunément permis au président de la République de « reporter » la privatisation d’ADP.

Mais maintenir le projet à la veille des municipales, représentait un risque en raison de l’incompréhension et l’hostilité d’un grand nombre d’électrices et d’électeurs. Il lui était difficile d’ignorer les 1,3 millions de signatures collectées malgré les obstacles dressés par le gouvernement, sur la pétition pour demander un référendum sur cette privatisation.

M. Macron ne peut d’autre part ne prendre en compte ces signatures, alors qu’il a lui même fixé l’an dernier à un million de signatures le minimum exigible pour prendre en compte une telle pétition ? Lire la suite

NON à la privatisation de l’Office National des Forêts

NON à la privatisation de l’Office National des Forêts

L’Office National des Forêts (ONF) gère les forêts publiques (un quart de la forêt, un tiers des productions) depuis le XIIIème siècle

M. Macron veut ramener notre pays au XIIème e siècle en voulant aller jusqu’à la privatisation des missions de police.

Aujourd’hui, la politique gouvernementale asphyxie l’institution, placée dans une position de concurrence déloyale.

M. Macron veut remplacer les fonctionnaires de l’ONF, garants de l’application de la loi sans favoritisme, par des contractuels. Lire la suite

Contrat de présence postal et Maisons France Services : danger !

Contrat de présence postal et Maisons France Services : danger !

Le contrat de présence postale territoriale entre l’État, la Poste, l’Association des Maires de France (AMF) a été signé le 5 février

Le collectif national Poste de la Convergence de Défense et de Développement des services publics avait engagé une discussion fructueusee avec des membres du bureau de l’AMF, en vue notamment d’obtenir

  • un rétablissement de l’accord préalable des maires à toute fermeture de bureau de poste et d’étendre cet accord préalable aux horaires,
  • de démocratiser la composition des Commissions Départementales de Présence Postale Territoriale (CDPPT) et de réorienter leur action et leur financement en faveur du maintien et du développement des bureaux de poste ,
  • d’installer de vraies maisons de services publics dans les territoires .

Lire la suite

ADP : action en direction des médias

ADP : action en direction des médias

Malgré la volonté du gouvernement de mettre l’éteignoir sur l’initiative parlementaire ayant permis de déclencher la procédure du Référendum d’Initiative Partagé, malgré un manque de relais médiatique audiovisuel étonnant pour la première expression d’un nouveau droit constitutionnel, malgré la longueur et les nombreuses difficultés rencontr

ées par les signataires sur le site officiel du gouvernement, nous avons réussi à franchir le cap d’un million de signatures avant les vacances de Noël. Lire la suite