Défense du train au Sud Lubéron

Lors de la fermeture en décembre 2017 de la liaison TER Pertuis-Marseille pour cause de travaux entre Marseille et Aix, le Collectif de Défense des Services Publics en Sud Luberon a participé et été à l’initiative de diverses actions pour que soit rétablie au plus vite la liaison, craignant que le provisoire ne devienne définitif :
• Courriers de protestation et de proposition au Conseil Régional PACA.
• Rencontre avec des administratifs du CR PACA.
• Participations aux manifestations devant la gare de Pertuis organisées conjointement avec les Gilets Jaunes de Pertuis avec interventions publiques de M. le Maire.
• Rencontre avec des élus locaux et régionaux.
Nous avons, dans nos revendications, notamment proposé :
• Une tarification intelligente et non dissuasive (comme elle est actuellement) vis-à-vis des services concurrentiels de bus.
• Une réactivation de la ligne Cavaillon Pertuis au service voyageurs pour permettre une liaison Avignon TGV-Pertuis-Manosque (et au-delà St. Auban-Digne ?) et une liaison Avignon-Pertuis les Alpes.
Notre forte opposition à tous projets de privatisation ou de remplacement du ferroviaire par des bus.
Nous tenons à préciser 2 informations capitales :
1. Nous avons rencontré il y a peu M. Sauvageon (adjoint au maire de Pertuis et Conseiller Régional) accompagné de M. Diaz (Conseiller municipal chargé des transports), M. Sauvageon nous a affirmé que la liaison Marseille-Pertuis par TER rouvrirait dès la fin des travaux (prévue en décembre 2021/janvier 2022), et il nous a affirmé que nous avions été entendu (avec d’autres bien sûr) au sujet de la tarification et que la Métropole Marseille-Aix va créer un tarif unique de déplacements que ce soit en bus ou en TER. Ce qui est un point très positif. Cette tarification sera mise en place à la réouverture quand tout le trafic Marseille-Pertuis et Marseille-Briançon sera revenu à la normale.
2. Comme dans la partie Sud de la PACA (Marseille-Aix) d’importants travaux vont être réalisés dans la partie Nord (Gap-Briançon) en liaison avec la Région AURA (Gap-Grenoble). Ces travaux vont nécessiter la fermeture des voies Valence-Veynes et Grenoble-Veynes. Les habitants de cette région se sont donc inquiétés de la pérennité du train de nuit Paris-Briançon craignant que l’arrêt provisoire de ce train ne devienne définitif…
L’association Mobilités Alpines composée de cadres cheminots, d’élus, d’usagers a proposé le passage provisoire en 2021 du train de nuit Paris Briançon se fasse par Pertuis. Ce projet n’est en rien farfelu car le train ne mettrait que 4 mn de plus par rapport à son horaire actuel, la portion Valence Avignon permettant le 160 km/h (et même plus) et la portion Cavaillon Pertuis (en parfait état) permettant le 140 km/h. La SNCF ne facturant pas le rallongement du trajet.
En tant que Collectif du Sud Luberon, nous ne pouvons qu’approuver ce projet qui nous permettrait ensuite de revendiquer une liaison Avignon-TGV Pertuis vers les Alpes
Nous avons ce vendredi 10/07 participé à une réunion à Gap sur ce sujet (qui a été largement évoquée dans la presse et sur le Pertuisien en ligne.)
Le fait le plus marquant pour nous a été la très forte implication des élus tous convaincus que le ferroviaire est et restera la solution la plus écologique de « Mobilité ».
Nous avons décidé d’accompagner nos Camarades du Nord-Paca dans leur action, nous allons monter un dossier, rencontrer nos élus pour les informer et les motiver, diffuser dans les médias etc…
Les gens de Mobilités Alpines envisageant la venue de Mme la Ministre Barbara Pompili, nous pensons qu’un maximum d’associations et d’élus devront être présents.
Bien entendu, nous vous tiendrons informés de tout ça et des actions entreprises au fur et à mesure en souhaitant pouvoir œuvrer ensemble.
Le Collectif.

Une réflexion au sujet de « Défense du train au Sud Lubéron »

  • 15 octobre 2020 à 0 h 30 min
    Permalink

    Merci à tous ceux qui réfléchissent posément et proposent des solutions sérieuses pour maintenir le fonctionnement des petites lignes régionales et des trains de nuit. Tout ceci va dans le sens des promesses émises par M. Macron en juillet dernier. Je ne vois pas ce qui pourrait empêcher la SNCF d’approuver ces propositions et de les mettre en pratique. Pour la satisfaction de tous et l’honneur du service public.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *