Communiqué du 21 janvier 2015

HALTE A LA CRIMINALISATION DE L’ACTION SYNDICALE !

La Convergence Nationale des Collectifs de défense et de développement des services publics exige la réintégration de Yann Le Merrer, postier, responsable syndical venant de recevoir sa notification de révocation, pour « participation active à un conflit du travail, information aux collègues non grévistes, interpellation des directions ». C’est une première depuis 1951 !
Plus généralement la Convergence nationale exige que cessent les pressions sur les représentants des personnels : celles-ci se sont considérablement accrues sous Nicolas Sarkozy et perdurent depuis. Le refus du président et du gouvernement de pratiquer une véritable amnistie sociale n’y est pas étranger tout comme l’ANI et la loi Macron qui, au-delà d’être des réformes exclusivement en faveur du patronat, laissent penser que le seul problème est qu’il existe un code du travail, de la solidarité, des lois sociales des représentants des salariés et des syndicats dans notre pays !

Heureusement que les fonctionnaires et employés  des services publics sont là pour tenter de continuer à faire prévaloir l’intérêt général alors que leur « entreprise » n’a, trop souvent, que  le profit et la rentabilité comme objectif.

Il est temps que les usagers-citoyens, les employés, leurs représentants et les élus aient leur mot à dire sur la gestion, l’organisation et le financement de notre bien commun qu’est le service public.

Yann est sanctionné pour avoir voulu sauvegarder les conditions de travail de ceux qui nous considèrent toujours, malgré les pressions de leur hiérarchie, comme des usagers non comme des clients captifs. C’est inadmissible.

Usagers et employés du service public,

Pour des services publics de qualité, soyons unis !

 Nous vous appelons à signer la pétition : http://reintegrationyann.sudptt.org/

Télécharger cette Publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.