2000 élus pour défendre l’Aubrac

2000 élus, maires, conseillers municipaux et communautaires, conseillers départementaux, régionaux, députés et sénateurs, au travers de délibérations dans leurs collectivités ou par des lettres, ont porté l’exigence des populations, d’obtenir de l’État un engagement et une participation financière à la hauteur des enjeux climatiques et d’équilibre des territoires pour la réhabilitation et la modernisation de la ligne de « l’Aubrac ». Ils soulignent que l’Europe vient de décider de réduire de 55 % les émissions de CO2 d’ici 2032. Le choix du ferroviaire, mode de transport le plus propre pour les voyageurs et les marchandises, s’impose. Il en est un des vecteurs essentiels. La ligne de « l’Aubrac » se trouve au cœur de ces enjeux.Sur nos photos les responsable du Comité pluraliste pour que vive la ligne SNCF du Massif Central, Béziers_Clermont Ferrand- qui se sont chargé d’envoyer au Ministre Délégué auprès de la Ministre de la Transition Écologique Chargé des transports ces lettres et délibérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.