Il y a 75 ans, la nationalisation de l’électricité et du gaz

8 Avril 1946 : nationalisation de l’électricité et du gaz
8 Avril 2021 : manifestons contre le projet Hercule

Plan de démantèlement et de privatisation d’EDF et contre le renchérissement du coût de l’énergie pour les usagers

Conformément au programme du Conseil national de la Résistance publié le 15 mars 1944, sous l’impulsion de Marcel Paul, ministre de la Production industrielle le débat parlementaire démarré le 27 mars 1946 aboutit le 8 avril 1946

, au vote de la loi sur la nationalisation de l’électricité et du gaz.

Aujourd’hui, le gouvernement français et la Commission européenne veulent généraliser la concurrence dans le secteur de l’énergie et démanteler EDF en trois :

  • EDF bleu, qui resterait public, pour le nucléaire et le transport

  • EDF vert, qui serait privatisé, pour les énergies renouvelables, la distribution, les systèmes insulaires et la commercialisation.
  • EDF azur, pour les barrages hydroélectriques avec une filialisation première étape avant sa privatisation.

La suppression de la péréquation tarifaire (égalité d’accès aux mêmes tarifs sur tout le territoire) et la remise en cause des Tarifs Réglementés de Vente s’inscrit dans l’augmentation généralisée des tarifs de l’énergie pour les usagers. Elle conduit à la croissance de la précarité énergétique qui touche déjà 5,5 millions de ménages.
Nous demandons :
l’abandon du projet Hercule et la reconquête d’un service public de l’énergie.
• une diminution de la TVA à 5,5%, pour une baisse pour l’usager d’environ 100€/an et une mise en débats d’une tarification progressive avec gratuité des usages vitaux, une interdiction pure et simple des coupures et des baisses de puissances pour impayés
• la lutte contre l’exclusion et la lutte contre le réchauffement climatique doivent être des priorités de la nation.
• Les priorités du service public de l’énergie doivent s’inscrire dans l’indispensable transition énergétique et écologique , en assurant les besoins du pays, avec le développement de la recherche et de nouvelles sources de production d’énergie, la réduction des gaz à effet de serre (bâtiments, transports, agriculture).
une gestion démocratique associant à tous les niveaux les usagers, les personnels et les élus
C’est pourquoi nous appelons les usagers de l’énergie à se mobiliser massivement contre le projet Hercule et pour la reconquête du service public de l’énergie, notamment en participant aux actions locales et en signant la pétition : https://pourunveritableservicepublicdelenergie.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.