Défense des bureaux de poste de la Mayenne

Collectif départemental de défense et de développement des  Services Publics de la Mayenne
Communiqué de presse

Les militants et les organisations membres du collectif sont engagés dans la bataille pour empêcher la casse du service public postal particulièrement attaqué par la politique des dirigeants de la Poste :
fermetures annoncées de Bazouges et de Port Brillet, des bureaux menacés de fermeture comme ST Pierre la Cour et Montsurs et une diminution d’horaires d’ouverture pour les bureaux de Pré en Pail, Villaines, Cossé le Vivien et Renazé…..
Grâce à l’intervention d’élus, de syndicats, des décisions de fermeture sont repoussées comme par exemple à St Pierre la Cour ou encore les 3 bureaux sur Laval.
Côté communication, les organisations syndicales, les citoyens et le personnel apprennent par la presse que leur bureau de Poste va fermer ! C’est un total mépris pour les usagers!

Toutes ces fermetures ne sont pas justifiées : le groupe La Poste fait des bénéfices , 840 millions d’euros en 2016, il a touché presque un milliard d’euros avec le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi)
Les bureaux que la Poste veut fermer sont utiles aux habitants, dont les personnes âgées  et les commerçants. C’est particulièrement vrai à Bazouges-Chateau Gontier. où le CDSP 53 a organisé une première réaction.
La fermeture de ce bureau est particulièrement incompréhensible : en quelques jours, notre pétition a été signée par plus de 1000 personnes.
A notre demande le collectif a été reçu par :
Madame Géraldine Bannier députée, Monsieur Philippe Henry maire de Chateau-Gontier, Monsieur Alain Dilis Président de l’association des maires et adjoints de la Mayenne
Nous avons rappelé nos revendications :

-Oui à un service public postal de proximité au service de toute la population
-Aucune fermeture de bureaux (dont Bazouges) ne sont justifiées
-Maintien des bureaux de poste de plein exercice pour que tous les services -courrier,bancaire…- soient rendus
-Non à un service bas de gamme où on ne peut faire que 5% des opérations possibles dans un vrai bureau
Ces élus reconnaissent la nécessité de maintenir les bureaux de poste, mais considèrent qu’ils ne peuvent pas faire grand chose face aux dirigeants de la Poste.
Malgré sa demande le CDSP53 n’a toujours pas été reçu par la direction de la Poste.
Le CDSP 53, n’accepte pas ce fatalisme et va continuer et amplifier des actions, avec la volonté de rassembler, pour faire reculer la Poste.
Les services publics sont particulièrement attaqués par la politique du gouvernement et du Président Macron et pourtant, les inondations récentes le prouvent, les services publics et les fonctionnaires sont indispensables au Vivre Ensemble, ils sont porteurs de l’intérêt général en permettant l’accès à tous et toutes à des biens communs, ils participent au développement économique et social ainsi qu’à l’aménagement du territoire.

Fait à Laval le 5 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.