Non à la privatisation rampante et au démantèlement de l’Office National des Forets

Le gouvernement aimerait faire porter le coût de l’Office National des Forets (ONF ) aux communes forestières, et continuer à supprimer peu à peu les postes. C’est ce qui a été défini dans le contrat État – ONF signé cet été.
Mais c’était sans compter sur la contestation : hier, les communes forestières ont gagné un premier combat. L’augmentation de leur contribution a été annulée…
Par contre,la menace de la suppression de 500 postes à l’ONF d’ici 2025 demeure !
500 nouvelles suppressions de postes et…
…  une histoire de vestes
Aujourd’hui, l’ONF est donc toujours en danger. En plus des nouvelles suppressions de postes, l’uniforme des gardes forestiers va être remplacé par une simple veste orange.
Un détail ?

Pas du tout : l’uniforme des gardes forestiers comporte la bande symbolique de l’autorité publique. La supprimer pour la remplacer par la même veste que celle des entreprises lucratives, c’est un pas de plus vers la privatisation.
Pour faire monter le rapport de force les syndicats de l’Office National des Forêts organisent une grande manifestation devant le siège social de l’Office National des Forêts le 25 novembre dès 10 heures pour se rendre au Ministère des Finances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.