Compte rendu de l’Assemblée Générale Lunas le samedi 5 juillet 2014

L’Assemblée Générale de notre Comité Pluraliste s’est tenue le 5 juillet 2014 à Lunas – Hérault. Monsieur Aurélien Manenc, Maire, Vice-président de la nouvelle Communauté de Communes, en charge de l’aménagement du territoire, a accueilli les cinquante participants. L’Assemblée Générale a débattu durant trois heures sur la situation de la ligne SNCF et de son avenir. Démonstration a été faite que la nouvelle réforme ferroviaire condamne les lignes du Massif Central. La ligne Clermont-Ferrand – Ussel vient d’être fermée. Dans notre Région Languedoc-Roussillon, c’est AlesBessèges. Un processus d’abandon ou de transferts vers les collectivités territoriales est en cours condamnant le réseau classique SNCF et plus particulièrement le trafic marchandise. Il a été souligné que ce processus est en cours sur Béziers-Neussargues. Pour autant, La capacité des populations, des organisations et associations, des élus, des cheminots et des Collectivités Territoriales à se rassembler, résister et lutter a empêché à ce jour une fermeture totale ou partielle de la ligne. C’est donc sur cette confiance à résister que l’on doit continuer à s’appuyer. Le succès de la « marche » que nous avons organisée de Béziers à Paris, l’impact qu’elle a eu auprès des populations, usagers, cheminots et Collectivités Territoriales sont des points d’appuis importants. La nécessité de s’adresser aux populations et surtout de les informer à la fois sur les dangers encourus et aussi sur nos propositions immédiates et à plus long terme a été unanimement approuvée.

Quels sont les dangers les plus imminents pour la ligne :

1- La suppression du TET « l’Aubrac » et son remplacement par un Bus entre Clermont-Ferrand et Béziers. Si le gouvernement se dédouane de sa responsabilité d’aménageur du Territoire, il se rend complice de décisions portant atteinte au développement social, économique, touristique et environnemental des territoires traversés, à la solidarité nationale.

2- L’abandon du trafic par train de l’usine sidérurgique « Arcelor Mittal de St Chely et son remplacement par 70 camions dans chaque sens, soit 140 camions par jour de Fos sur Mer à St Chely via les routes et les villages des Cévennes. Les conséquences seraient terribles pour les populations : routes encore plus saturées, asphyxies des villages, désastres écologiques et environnementaux notamment à travers le Parc National des Cévennes.

3- La « non prise » en compte de nos propositions en matière de transports régionaux TER. Forte est la volonté sous l’argument de dire « nous sommes soucieux des finances publics » de transférer sur routes les dessertes TER. Mais qu’est-ce qui coûte le plus cher pour la Collectivité : Assassiner notre planète ou la sauvegarder ? Chacun en ce qui le concerne est mis devant ses responsabilités et plus particulièrement les Conseils Régionaux comme décideurs des transports. Va-t-on remplacer les trains des scolaires sur St Chely par 70 bus ? C’est inimaginable !
L’Assemblée Générale a donc constaté que la lutte autour de la réhabilitation et la promotion de la ligne Béziers – Neussargues – Clermont-Ferrand est un enjeu de société. Un enjeu qui porte en lui l’avenir du réseau classique notamment pour les « marchandises ».

Notre Comité Pluraliste a donc une responsabilité à ne pas renoncer. La formule « on ne lâche rien » est plus que jamais d’actualité.

Il a été décidé à l’unanimité les initiatives suivantes :

– Lancer notre campagne et notre lutte pour que l’usine de St Chely continue à être desservie par le train via Béziers- Millau.

Le thème pourrait-être :
« Du port de Fos-sur-Mer à St Chely, OUI au transport par rail avec la SNCF, NON à la traversée du Parc National des Cévennes avec des camions. »

Le départ de cette campagne sera fait, depuis la communauté de communes de St germain de Calberte, après consultation des élus.

– Rencontrer les Présidents des différents Parcs régionaux et nationaux. Cette ligne est la seule ligne en France qui dessert et traverse cinq parcs naturels. C’est la valorisation des territoires, du patrimoine et du tourisme.

– Faire délibérer les Communes sur le scandale des camions et des Bus.

– Rencontrer le nouveau Président de l’agglo de Béziers, Mr Frédéric Lacas. (Les biterrois sont chargés d’organiser la rencontre).

– Se revoir fin septembre à Millau pour décider des suites de l’action et faire le point des contacts.

– Chaque participant à l’AG s’est engagé à porter le débat dans sa commune, son association ou organisation pour informer et mobiliser.

Notre réunion s’est terminée avec le bilan financier présenté par notre Trésorier, Maurice Ambec. Ce bilan démontre une bonne vitalité de notre association. Puis, comme toujours, nous avons pris le verre de l’amitié autour de l’apéro et nous avons partagé les repas tirés du sac.

Une bonne Assemblé Générale consciente et déterminée face aux enjeux locaux, régionaux, nationaux et européens d’avenir de la ligne.

Avec mes amitiés, Le Président du Comité Pluraliste Jacky Tello

Télécharger cette Publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.