Que cache la baisse des impôts et des cotisations sociales ?

Quand on a un petit salaire, ça peut faire quelques centaines d’euros !
On ne crache pas dessus.

Mais qu’est-ce que ça cache ?

  • Que le SMIC et les salaires ne sont plus guère augmentés depuis des années, Que les retraites et les indemnisations chômage ne cessent de diminuer,
  • Que le traitement des fonctionnaires n’a pas été augmenté depuis 2010,
  • Que c’est la fiscalité indirecte (TVA, taxe sur les carburants,… ) qui est la plus lourde et la plus injuste : contrairement à l’impôt progressif elle ne tient pas compte des revenus.

Ça cache aussi les gigantesques cadeaux aux plus riches.

Ça cache aussi la destruction des services publics :

  • Des hôpitaux qui ne peuvent plus accueillir et soigner les malades dans les meilleures conditions ;
  • Des commissariats de police qui ne peuvent envoyer une voiture par manque d’effectifs, au secours d’une femme menacée ;
  • La numérisation obligatoire pour obtenir une carte grise en six mois ;
  • Des aides aux associations d’insertion, supprimées ;
  • Des dotations aux communes en baisse ;
  • La dégradation de la qualité et des fermetures des services publics de proximité : postes, écoles, maternités, gares, agences CPAM, pôle emploi, SNCF ou EDF…

En bradant notre patrimoine national et notre savoir-faire  au profit du privé : ADP, les barrages hydrauliques, SNCF, Engie, orientation, formation et apprentissage, etc. ,
En privant les communes et les solidarités locales de moyens ,
En creusant artificiellement le « déficit » de la Sécurité sociale.


Les bonnes réponses aux besoins des citoyens :

  • Une vraie justice fiscale,
  • Une amélioration des rémunérations, notamment des plus modestes,
  • Des impôts calculés pour répondre au financement des services publics et de la solidarité nécessaire à la satisfaction des besoins de nos concitoyens,
  • La fin des avantages fiscaux aux plus riches et des aides aux entreprises sans contrepartie ni contrôle comme le CICE,
  • Le renforcement de la taxation sur les revenus financiers et de la lutte contre l’évasion et l’optimisation fiscale,
  • La défense, le développement et la démocratisation des services publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *