Les défenseurs de la gériatrie en Val de Marne chez le Préfet

Près de cent participants, personnels et usagers étaient présents Jeudi 13 juin  devant la Préfecture du Val de Marne à l’appel de la Coordination de vigilance du GHT H. Mondor et des intersyndicales de H. Mondor et E. Roux. A leurs cotés de nombreux conseillers départementaux et Christian Favier Président du Conseil départemental du Val de Marne.

Une délégation a été reçu par le directeur et le chef de cabinet du Préfet, ainsi que par le directeur de l’agence départementale de l’ARS.

La Coordination à indiqué avoir souhaité cette rencontre avec le représentant du gouvernement et de l’État pour qu’il transmette à l’ARS, qui n’a pas daigné la rencontrer depuis octobre 2018 , la demande d’une suspension de toutes les suppressions de lits de Soins de Longue Durée (SLD), l’ouverture d’un vrai dialogue reposant sur les engagements pris en 2013 sur l’humanisation et la rénovation des hôpitaux prévues dans la loi de 2004, et les moyens correspondants notamment en personnels.
Les représentants de l’État ont botté en touche, ne maîtrisant pas le dossier et se renvoyant la balle, assurés que M Hirch, Directeur de l’Assistance Publique /Hôpitaux de Paris (AP/HP) ne pouvait prendre ces mesures qui seraient contraire à ceux des « aine-e-s  » et des personnels.
La délégation a réaffirmé attendre une réponse du Directeur de l’ARS dans les jours à venir,  et a annoncé que la Coordination n’en resterai pas là :
  • elle continuera à diffuser et partager la pétition,
  • le 1er Juillet elle sera partie prenante de la journée d’action dans le médico-social et les EHPAD,
  • le 4 juillet elle appelle à une réunion pour la défense de la Gériatrie en Ile de France  à la Bourse du Travail à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *