Contrat de présence postal et Maisons France Services : danger !

Contrat de présence postal et Maisons France Services : danger !

Le contrat de présence postale territoriale entre l’État, la Poste, l’Association des Maires de France (AMF) a été signé le 5 février

Le collectif national Poste de la Convergence de Défense et de Développement des services publics avait engagé une discussion fructueusee avec des membres du bureau de l’AMF, en vue notamment d’obtenir

  • un rétablissement de l’accord préalable des maires à toute fermeture de bureau de poste et d’étendre cet accord préalable aux horaires,
  • de démocratiser la composition des Commissions Départementales de Présence Postale Territoriale (CDPPT) et de réorienter leur action et leur financement en faveur du maintien et du développement des bureaux de poste ,
  • d’installer de vraies maisons de services publics dans les territoires .

Lire la suite

Congrès de l’AMF: la Convergence alerte les maires sur le futur contrat de présence postale

Congrès de l’AMF: la Convergence alerte les maires sur le futur contrat de présence postale

Depuis plusieurs années des collectifs de citoyens se créent partout sur le territoire pour mettre fin à la disparition des bureaux de poste que ce soit en milieu rural ou au cœur des villes. Le nouveau contrat de présence territoriale est en train d’être discuté entre l’Association des Maires de France (AMF), La Poste et l’État pour être finalisé au mois de décembre.

Aussi des militants de la Convergence des services publics, syndicalistes, usagers , élus dont Gilles le Proust, membre du bureau de l’AMF, ont distribué mercredi 20 novembre à 8h30 à l’entrée du congrès de l’AMF, un tract interpellant les maires au sujet du contrat de présence postale territoriale qui se discute en ce moment entre l’AMF, la Poste et le gouvernement .

Ce tract avance des propositions pour rétablir l’accord préalable des maires et des conseils municipaux à toute fermeture de bureau de poste et aussi à toute réduction d’horaire, démocratiser les commissions départementales de présence postale territoriale, financer les bureaux par l’État et la Poste , reconquérir des services publics dans les territoires, cesser d’utiliser l’argent des collectivité locales via le fond de péréquation pour fermer des bureaux de Poste.