Appel de la Convergence à rejoindre les manifestations du 30 janvier 2016

Contre la démocratie sous état d’urgence et la criminalisation des faits syndicaux,

Pour un véritable service public de la justice et de la police

Au lieu de poser les bases d’un véritable service public de la justice et de la police répondant au besoin de sécurité des biens et des personnes, le gouvernement adopte une position caricaturale : prolongation de l’état d’urgence sans interroger sa finalité ni mise en place de verrous démocratiques, volonté de le constitutionnaliser sans raison juridique, mise en place d’une réforme de la procédure pénale restreignant les pouvoirs du judiciaire face à l’administration, extension de la déchéance de nationalité mesure de stigmatisation et non de protection, répression judiciaire des syndicalistes (Air France, Goodyear…) et limitation de leur liberté d’action. Lire la suite